• Site du Conseil départemental du Val d'Oise nouvel onglet
  • Site Val d'Oise CEEVO nouvel onglet
  • Site Val d'Oise MDPH nouvel onglet
  • Site Val d'Oise SDIS nouvel onglet
  • Site Val d'Oise Technopole nouvel onglet
  • Site du Val d'Oise SEMAVO nouvel onglet
  • Site Val d'Oise Ecrans Vo nouvel onglet
  •  Site Val d'Oise CDFAS nouvel onglet
  • Site Val d'Oise CODERPA nouvel onglet
  • Site Val d'Oise Archives départementales nouvel onglet
  • Site Val d'Oise musée archéologique nouvel onglet
  • Site Val d'Oise musée de l'Outil nouvel onglet
  • Site Val d'Oise Maison du docteur Gachet nouvel onglet
  • Site Val d'Oise Abbaye de Maubuisson nouvel onglet
  • Site Univers impressionniste Château d'Auvers nouvel onglet
  • Site Château de la Roche-Guyon nouvel onglet
  • Site ValdOise MyBalade nouvel onglet
  • Site l'Île de loisirs de Cergy-Pontoise nouvel onglet
  • Site RDV valdoise, l'Agenda nouvel onglet
  • Site RéVOdoc Val d'Oise nouvel onglet
  • Site Val d'Oise Actions éducatives  nouvel onglet
  • Site Val d'Oise anper95 nouvel onglet
  • Site Val d'Oise Seniors nouvel onglet
  • Site Val d'Oise SUB en ligne nouvel onglet
  • Site CAUE 95 nouvel onglet
  • Site CODES 95 nouvel onglet
  • Site Val d'Oise DEBITEX nouvel onglet
  • Site maximilien nouvel onglet
/
Espace Presse

Pose de la première pierre d’une résidence intergénérationnelle à Montsoult

Val d’Oise Habitat, bailleur social du Département, construit à Montsoult une résidence intergénérationnelle de 141 logements et 6 pavillons en accession sociale à la propriété. La première pierre a été posée le mardi 13 février en présence du maire de Montsoult et du promoteur Alila.

Baptisée « Look and like »*, la résidence est construite par le promoteur Alila et sera labellisée « Les Maisons de Marianne ». Ouverte à tous, la construction est pensée pour accueillir des seniors dans les meilleures conditions grâce à une adaptation des logements, des services dédiés et un gardien spécialement formé pour assurer un suivi personnalisé des locataires.

« Je suis sensible au fait que la résidence accueille des personnes âgées et leur permette de se maintenir à domicile dans les meilleures conditions » témoignait Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Conseil départemental et Présidente de Val d’Oise Habitat.

Le programme de 141 appartements est complété par 6 maisons en accession sociale à la propriété en location-accession. Il s’agit d’une formule qui permet aux ménages aux revenus modestes de louer le bien avant de l’acheter à un tarif social, s’ils le souhaitent.

Le coût global de cette résidence s’élève à plus de 22 millions d’euros. La livraison du programme immobilier est prévue pour le 3e trimestre 2019.

Cette construction sera la septième résidence intergénérationnelle gérée par Val d’Oise Habitat.


L’office départemental montre à nouveau son implication dans l’accompagnement de ses locataires tout au long de leur vie en leur proposant un parcours résidentiel adapté.



* « Look and Like = Regarder et Aimer »




À propos de Val d’Oise Habitat

Val d’Oise Habitat gère plus de 20 000 logements sociaux sur 69 communes du Val d’Oise. VOH est le premier bailleur social du département.
L’office est placé sous la responsabilité du Conseil départemental et est le bras armé du département en matière logement social. Fort de ses 360 salariés, dont 200 en proximité au cœur des territoires, l’office travaille chaque jour pour rendre un service de qualité à ses locataires.

  • Val d'Oise Habitat

    Val d'Oise Habitat en danger

    Diffusé le 20/11/2017

    5000 emplois et le cadre de vie des 120 000 locataires menacés

    Aujourd’hui, lundi 20 novembre 2017, Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département du Val d’Oise et de Val d’Oise Habitat, a tenu une conférence de presse sur les conséquences dramatiques pour le secteur du logement de l’article 52 de la loi de finances pour 2018, en présence de Denis Silio, Vice-président de la Fédération française du Bâtiment du Val d’Oise, Véronique Pélissier, Vice-présidente du Département et Présidente du Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement du Val d’Oise, et Alexandre Pueyo, Conseiller départemental et Président de l'Association pour l’Information sur le Logement du Val d’Oise.

    Le monde des HLM est en ébullition à cause des mesures financières annoncées par le Gouvernement qui se sont abattues sur lui : baisse des aides personnalisées au logement, rehaussement des cotisations des offices à la Caisse de Garanties du Logement Locatif Social et gels des loyers. La série de mesures annoncées par le Gouvernement sont inscrites dans l’article 52 du projet de Loi de Finances en débat au Sénat le 24 novembre.

    ■ La baisse des aides personnalisées au logement (APL) va fragiliser les budgets des offices publics. On estime aujourd’hui les pertes à hauteur de 800 millions en 2018, 1,2 milliard en 2019 et 1,5 milliard en 2020. En Val d’Oise, dont 45% des locataires bénéficient d’APL, l’impact de la Réduction du Loyer de Solidarité est en moyenne de 17% en moins sur nos recettes, sans compter l’effet induit en matière de trésorerie qui dépasserait les 15 millions d’euros dès l’an prochain.

    ■ La hausse possible du taux de TVA applicable aux opérations de construction et de réhabilitation engendrait plus de 3 millions d’euros de dépenses supplémentaires pour Val d’Oise Habitat (VOH).

    ■ Le rehaussement des cotisations des offices à la Caisse de Garanties du Logement Locatif Social. Le coût de la mesure est estimé à 700 millions de dépenses nouvelles en 2018, dont 6 millions en plus pour Val d’Oise Habitat.

    ■ Enfin, le gel des loyers, qui étaient indexés sur l’inflation, ce qui correspond à un manque à gagner de 180 millions, toujours en 2018. Pour Val d’Oise Habitat, c’est environ 550 000 euros de recettes en moins.

    L’impact des mesures gouvernementales sur les classes moyennes du département

    Ces dispositifs auront un impact direct sur l’autofinancement de Val d’Oise Habitat. Les conséquences pour le quotidien des valdoisiens sont :

    • programme de construction et de réhabilitations reporté ou annulé,
    • amélioration du cadre de vie des 120 000 locataires en suspens,
    • création d’emplois dans le secteur du bâtiment ralentie,
    • 5000 emplois directs ou indirects menacés.

    Le Département du Val d’Oise et Val d’Oise Habitat et ses partenaires mèneront pendant les débats parlementaires de nombreuses initiatives pour faire entendre leur voix. Les élus et acteurs du secteur seront le 23 novembre devant le Sénat pour manifester avec les offices HLM.

    LES ÉLUS ET LES ACTEURS DU LOGEMENT MOBILISÉS :


    « Il s’avère que l’impact des mesures pourrait être désastreux. Val d’Oise Habitat perdrait quasiment tout son autofinancement, ce qui mettrait en péril gravement sa capacité à mener à bien son programme de constructions et de réhabilitations dès 2018. Ces mesures porteraient par ailleurs un effet très négatif sur le secteur du bâtiment, la création d’emplois et le cadre de vie des classes moyennes. Face à ces enjeux, je souhaite m’impliquer fortement dans un combat d’intérêt à la fois national et départemental pour le Val d’Oise et les Valdoisiens. »

    Marie-Christine Cavecchi
    Présidente du Département du Val d’Oise et de Val d’Oise Habitat

    « Nous ne pouvons pas croire à un arrêt brutal des investissements par les offices HLM. Ces annonces qui seraient mises en application le 1er janvier 2018 sont brutales et ont un impact sur le secteur du bâtiment dès aujourd’hui. En Val d’Oise, ces mesures menacent 1500 emplois dès la première année et 5000 à terme. Nous sommes dans une situation très fragile. Il est urgent de rétablir le dialogue. »

    Denis Silio
    Vice-président de la Fédération Française du Bâtiment du Val d’Oise

    « Le CAUE est l’un des garants du cadre de vie de nos habitants dans les communes et dans nos territoires. Mettre à mal les acteurs locaux du Logement nous expose à une moins grande maîtrise des projets de constructions et de réhabilitation du bâti, avec une potentielle perte de qualité urbanistique. Il faut préserver un écosystème local dans lequel les acteurs se connaissent et agissent en confiance. Cela est primordial pour faciliter la réussite de nos Grands Projets comme par exemple la Plaine de Pierrelaye. »

    Véronique Pélissier
    Vice-présidente du Département
    Présidente du Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement du Val d’Oise

    « Il est à craindre que l’impact de la loi de finances fasse régresser les bons résultats obtenus par les acteurs, les Maires, les entreprises, mais aussi VOH dont je suis par ailleurs administrateur. Si le Gouvernement va au bout de sa logique budgétaire, équilibrer le budget 2018 en économisant sur le dos des bailleurs sociaux, on va en plus casser les reins des outils locaux. VOH est un exemple mais il y en a beaucoup d’autres qui sont concernés. »

    Alexandre Pueyo
    Conseiller départemental du Val d’Oise
    Président de l'Association pour l’information sur le Logement du Val d’Oise

    Chiffres clés :

    • 20 000 logements sociaux dans le parc de VOH
    • 120 000 valdoisiens bénéficient d’un logement social dans le parc VOH
    • 45% des locataires de VOH ont le droit à l’APL au 1er septembre 2017
    • 1500 emplois menacés dans le secteur du bâtiment en Val d’Oise, 5 000 au bout de trois ans
    • 3 millions d’euros de dépenses nouvelles pour VOH à cause de la hausse possible du taux de TVA sur les opérations de construction et de réhabilitation
    • 6 millions d’euros de dépenses nouvelles à cause du rehaussement des cotisations des offices à la Caisse de Garanties du Logement Locatif Social
    • 15 millions d’euros : l’impact de la réduction du Loyer de Solidarité pour VOH dès 2018
  • Val d'Oise Habitat

    Proposition de la loi logement : Val d'Oise Habitat mobilisé contre la baisse des APL

    Diffusé le 16/10/2017

    Val d’Oise Habitat s’associe à l’ensemble du monde HLM pour dénoncer la proposition de loi Logement présentée le 22 septembre dernier par le Gouvernement. Celui-ci prévoit en effet de baisser le montant des APL des locataires des bailleurs sociaux et charge les bailleurs de compenser cette diminution sur les loyers.

    Lors de sa séance du 25 septembre dernier, le Conseil d’Administration a pris une délibération à l’unanimité alertant sur le fait que si le gouvernement maintient ses mesures, notre Office ne sera plus en mesure d’assurer l’entretien et le développement de son patrimoine.

    La Présidence et la Direction Générale de Val d’Oise Habitat ont également décidé de participer à l’action commune des Offices publics de l’Habitat : l’organisation d’une après-midi « Office fermé ». Comme 120 autres offices, Val d’Oise Habitat fermera ses portes l’après-midi du 17 octobre prochain et participera à la manifestation organisée par l’ensemble du monde HLM, et notamment la Fédération des OPH.

    Val d’Oise Habitat espère néanmoins qu’une véritable concertation sur la politique du logement avec tous les acteurs du logement social sera menée et qu’elle débouchera sur une réforme prenant en compte les intérêts des bailleurs, des locataires et de l’État.

  • Val d'Oise Habitat

    Parution du décret relatif à la dissolution de l’OPIEVOY, paru au Journal Officiel le 29 décembre 2016

    Diffusé le 29/12/2016

    Le décret relatif à la dissolution de l’OPIEVOY au 31 décembre 2016, est paru au Journal Officiel du 29 décembre 2016. Mettant fin officiellement à l’existence de cet Office interdépartemental créé en 1920, ce décret marque la dernière étape d’un processus qui aura débuté avec la loi du 24 mars 2014 dite « loi ALUR » interdisant le rattachement d’un office public de l’habitat à plusieurs collectivités territoriales.

    Pour le Val d’Oise, ce décret de dissolution acte, dès le 1er janvier 2017, le transfert universel de 9131 logements sociaux OPIEVOY situés dans 27 communes de notre département à l’office public Val d’Oise Habitat.

    Outre la reprise de 150 salariés, cette dévolution de patrimoine s’accompagne également du transfert de l’actif, du passif, de l’ensemble des droits et obligations y étant attachés et d’une quote-part de la trésorerie de l’OPIEVOY, permettant ainsi à Val d’Oise Habitat de poursuivre ou de lancer des travaux d’investissement sur les programmes immobiliers repris.

    « Nous sommes particulièrement heureux d’intégrer ce nouveau patrimoine qui nous permet de poursuivre notre développement, souligne Xavier Haquin, Président de Val d’Oise Habitat et Conseiller départemental délégué au logement. Nous allons maintenant tout mettre en œuvre pour accueillir comme il se doit ces nouveaux locataires et les nouveaux collaborateurs de l’Office ».

    L’intégration de ce nouveau patrimoine crée une dynamique nouvelle et l’élan nécessaire permettant au Département du Val d’Oise de disposer d’un of ce public de 20 000 logements, profondément restructuré et modernisé, implanté dans tous les secteurs du territoire et capable de mener des politiques publiques départementales ambitieuses en matière de logement, préoccupation majeure de nos administrés comme des élus locaux.

    La parution de ce décret achève une année 2016 au cours de laquelle les trois départements de rattachement (Essonne, Val d’Oise et Yvelines), réunis au sein du conseil d’administration de l’OPIEVOY, ont procédé à d’intenses discussions afin de déterminer, de manière concertée avec les représentants de l’Etat, les conditions juridiques et financières de la répartition du patrimoine.

    Xavier HAQUIN
    Conseiller départemental délégué au logement
    Président de Val d’Oise Habitat

  • Val d'Oise Habitat

    Nouveau Directeur Général Projets - Gilles Baillou

    Diffusé le 07/12/2016

    Val d’Oise Habitat est engagé dans un processus de transformation profonde lié, d’une part, à la dissolution programmée au 31 décembre 2016 de l’OPIEVOY d’autre part, à une réorganisation totale de ses équipes, de ses méthodes de travail et de sa stratégie d’action, dans le cadre de l’intérim de la direction générale depuis le 1er août 2016.

    Xavier Haquin, Président de Val d’Oise Habitat a décidé de recourir aux services d’un Manager de Transition pour l’accompagner dans la mise en œuvre du plan d’actions qui sera prochainement arrêté dans le cadre de la réorganisation future de Val d’Oise Habitat liée à l’intégration du patrimoine valdoisien de l’OPIEVOY et du transfert des salariés.

    Au terme d’une procédure de consultation avec publicité et mise en concurrence, Monsieur Gilles Baillou, du cabinet GBA Consulting a été retenu pour assurer cette mission spécifique en qualité de « Directeur Général Projets ». Il devra proposer et mettre en œuvre les décisions stratégiques engageant l'avenir de VOH et sera spécifiquement chargé de déployer le plan d'actions permettant, au terme des 18 mois qui viennent, d'aboutir à un Office structuré et performant, constituant un cadre de travail épanouissant pour les salariés et capable de répondre au mieux aux attentes de nos locataires. »

    Xavier Haquin
    Président de Val d’Oise Habitat
    Conseiller départemental délégué au logement

  • Proximité

    Sabotage des installations électriques de Jouy Le Moutier

    Diffusé le 26/10/2016

    La résidence située 7 mail Lamartine à Jouy Le Moutier a connu un nouveau cas de vandalisme important les 23 et 24 octobre 2016.

    Je suis scandalisé par les informations que m’ont transmis ce matin les équipes de Val d’Oise Habitat concernant le sabotage des installations électriques sur la résidence.

    Cet acte inquali able (vol de câbles électriques, saccage de hall d’entrée), est le 4ème en moins d’un mois et met en péril le cadre de vie de nos locataires, à cause de personnes mal intentionnées.

    Les résidents du 7 mail Lamartine se sont donc retrouvés depuis hier après midi sans chauffage ni eau chaude et sans électricité dans les parties communes suite à cette dégradation qui a provoqué le dysfonctionnement de la VMC et le blocage de la chaudière.

    Un rassemblement de jeunes dans les halls d’immeubles en soirée, a empêché nos équipes d’intervenir avant le mardi 24 octobre, 8 heures pour une remise en service des équipements le jour même à 10 heures.

    Un signalement a été fait au commissariat de police a n de dénoncer ces actes intolérables..

    Xavier Haquin
    Président de Val d’Oise Habitat
    Conseiller départemental délégué au logement

  • Proximité

    Argenteuil - Résidence "Les Musiciens"

    Diffusé le 25/10/2016

    La presse a été saisie par l’Amicale des locataires sur les difficultés rencontrées concernant les travaux d’ascenseurs de la résidence les Musiciens à Argenteuil.

    Des actes de vandalisme commis au mois de mai 2016, nous ont contraints de mettre l’ascenseur du 13 allée Berlioz à l’arrêt afin d’effectuer des réparations. En plus d’actes de vandalisme, la mauvaise utilisation de l’appareil nous a amené à porter plainte auprès des services de police et diligenter une expertise d’assurance qui a chiffré à 10 318 € le montant des travaux, afin de remettre cet ascenseur en service. Malheureusement, de nouveaux actes de vandalisme, (vols de matériel, portes, serrures et câbles) nous ont conduit à interrompre de nouveau les travaux le 8 juillet 2016.

    Pour remettre en service l’appareil du 13 allée Berlioz, il était nécessaire de procéder au remplacement des indicateurs paliers de la marque SEC, cette dernière société ayant fait faillite, par du matériel standard.

    Quatre autres appareils du même type existent sur la résidence, il a donc fallu procéder au même type d’intervention. Il s’agit des immeubles situés : • 1, 7 allée Berlioz, • 3 allée Chopin, • 1 allée Triolet. L’ensemble de ces travaux représente un montant total de 175 000 €.

    Fin aout 2016, les locataires ont été informés par voie d’affichage de la date de démarrage des travaux retenue : 5 septembre 2016.
    La durée des travaux fixée avec la société OTIS était de 3 semaines. Cette même société ne répondant pas aux obligations des marchés publics, nous avons dû stopper les travaux pour les faire redémarrer le 20 septembre (en cause, une sous-traitance non portée à notre connaissance par la société OTIS).

    Les équipes de Val d’Oise Habitat ont mis en place l’aide au portage sur l’ensemble des bâtiments concernés à compter du 5 septembre, de 10h00 à 12h00 et de 16h30 à 19h30, pour un coût de 25 000€, intégralement pris en charge par Val d’Oise Habitat.

    Val d’Oise Habitat s’engage à mettre tout en œuvre pour que la société OTIS prenne ses responsabilités a n de rétablir la situation qui n’a que trop duré. A ce titre, il a été donné 48 heures à la société OTIS, à savoir le 26 octobre 2016 dernier délai, pour que l’intégralité des appareils soient remis en service, faute de quoi, la société OTIS se verra poursuivie administrativement.

    Pour les locataires de la résidence, la gêne occasionnée pour cette période est à l’évidence inadmissible, il sera donc proposé au conseil d’administration de dédommager proportionnellement les locataires lors du quittancement de novembre.

    Malgré le brouhaha causé par les médias, ce week-end, les équipes de Val d’Oise Habitat restent pleinement mobilisées comme elles l’ont toujours été auprès des locataires, afin d’y assurer le meilleur service possible en travaillant toujours plus la proximité. Je rends hommage aujourd’hui à leur dévouement.

Restez connectés

Val d'Oise Habitat

1 avenue de la Palette
CS 20716 CERGY
95031 CERGY PONTOISE CEDEX


Accueil public : du lundi au vendredi,
de 9h00 à 12h00 et de 14h00 à 17h00
Téléphone : 01 34 41 64 64

Inscrivez-vous à notre newsletter

Restez connectés et suivez toute notre actualité et nos derniers événements grâce à notre newsletter mensuelle !

Les dernières infos sur @valdoise